Site optimisé
1024 x 768

Le sénateur-maire, Christiane Hummel,

n’appliquera pas la réforme scolaire

 

 

A l’impossible, nul n’est tenu… C’est pourtant ce qui est demandé aux communes qui devraient appliquer le changement des rythmes scolaires à la prochaine rentrée. Pour La Valette, ses onze écoles (primaires et maternelles) et ses 1900 écoliers, la réorganisation imposée entrainerait un surcoût estimé à 360 000 EUR par an.

 

Dans le même temps, l’Etat annonce la baisse de ses dotations : moins 250 000 EUR pour La Valette cette année soit un total 500 000 EUR de dotations en moins depuis 2012. Face à la réalité des chiffres et faute des moyens nécessaires – 360 000 EUR de dépenses en plus et 500 000 EUR de recettes en moins – le sénateur-maire de La Valette, Christiane Hummel, annonce devoir renoncer à l’application de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014-2015.Cette réforme ne pourrait intervenir qu’au prix de l’augmentation des impôts des valettois de 9% pour revenir au niveau budgétaire de 2012, augmentation à laquelle Christiane Hummel ne veut ni ne peut se résoudre.

 

 

 

L'agenda ...